Les accords Toltèques, un cadre pour une communication saine

Les problèmes de communication sont nombreux et souvent difficile à identifier. Il est difficile de s’exprimer de façon claire et précise sans jamais blesser les autres et au fil des mois des conflits se créent. Afin de réduire un peu ces tensions entre les membres de l’équipe vous pouvez poser quelques règles pour cadrer la communication afin que chacun s’exprime avec des fait et des émotions plutôt que par des reproches ou des suppositions. Les quatre accords toltèques vont en ce sens.

Don Michel Ruiz explique que dans la culture Toltèque chaque personne perçoit le monde avec un ensemble d’accords qu’il a créé tout au long de sa vie et qu’ils sont les contraintes de sa pensée. Ainsi, vous réfléchissez avec les contraintes que vous vous êtes fixés. Les accords Toltèques sont quatres accords permettant de démanteler petit à petit les accords négatifs que vous avez construits pendant votre vie. Pour reconstruite des bases d’accords plus sains.
Voici en théorie ce que proposent ces accords, en pratique on peut en tirer des règles de communication simple permettant de contrôler les conflits et de les amener à la résolution.

 

Les accords Toltèques

« Que votre parole soit impeccable »

Ce premier accord demande à ce qu’on s’exprime franchement et nous amène à dire ce qu’on pense. Il insiste sur le fait qu’il ne faut pas médire de soi-même ou médire des autres. Cet accord simple permet d’éviter les conflits compliqués ou chacun campe sur ses positions sans essayer de comprendre les autres. En s’exprimant de façon impeccable, on traduit ses sentiments et son point de vue de façon claire sans agresser les autres.

Les Trois autres accords permettent de fixer ce premier accord et de se protéger de ceux qui ne les respectent pas.

« Ne réagissez à rien de façon personnelle »

Cet accord est simple et est basé permet de lutter contre les personnes qui ne pratiquent pas le premier accord et qui peuvent médire sur vous. Quand une personne dit quelque chose sur vous, elle exprime l’image qu’elle a de vous, or elle interprète vos agissements en fonction de tous les accords qu’elle à construit. Du coup elle ne vous perçoit pas de la même façon que vous vous percevez vous même. Il ne faut donc pas prendre ce qu’on vous dit ou fait de façon personnelle, car cette personne ne s’exprime pas sur vous mais par rapport à l’image qu’elle a de vous.

« Ne faîtes aucune supposition »

Cet accord permet d’éviter tous les malentendus et drames en s’exprimant clairement. Les discussions basées sur des suppositions sont souvent difficiles et contre productives. Cet accord encourage ainsi à creuser les problèmes et leur fond, sans suppositions on est obligé de se poser les vrai questions et d’exprimer les fait et les ressentis réels.

« Faîtes toujours de votre mieux »

C’est un peu le ciment des accords, il exprime le fait que chacun de nous a des hauts et des bas, que le « Mieux » varie en fonction des jours, des événements, de l’état de fatigue… Il donne simplement l’élan, en disant que si vous essayez de faire de votre mieux c’est suffisant.

Comment le mettre en place – Rétrospective

Dans le cadre d’une rétrospective que vous envisagez un peu tendue, expliquer les accords au début et leur essence et affichez-les. Expliquez leur qu’ils sont aussi garant de leurs paroles et que chacun peut relever une parole qui ne serait pas Toltèque. Cette méthode de communication permet de creuser dans les conflits pour en tirer une valeur concrète.

Pour en savoir plus, voici le Lien

One Comment

  1. Des règles simples qu'on répète depuis tjrs… la rétrospective reste une étape difficile, mêlant des personnes hétérogènes en âge, expérience, savoir être, horizon, chacun avec des contraintes variées. Merci de ce billet, Camille !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *