Scrum Master, un rôle à plein temps ?

Dans le guide Scrum, on définit le Scrum Master comme responsable de l’application de la méthode Scrum. C’est le garant du processus, des méthodes et des règles. On définit aussi dans la littérature le Scrum Master comme « Servant-Leader », leader au service de l’équipe pour l’aider à résoudre les problèmes en mettant en évidence les interactions et les dysfonctionnements.

De nombreuses organisations pour différentes raisons (Argent ou perte de connaissances) essaient de ne pas employer des Scrum Masters à plein temps, mais sur plusieurs équipes, ou plusieurs rôles car dans Scrum il est question de rôles et non de personnes.

Je propose une petite réflexion sur le rôle du Scrum Master et sa compatibilité avec les autres rôles.

 

Scrum Master et Développeur

Un des principal objectif du Scrum Master est d’être le miroir de l’équipe et de son fonctionnement. Il doit donc observer les différentes interactions entre les membres de l’équipe et les interactions avec les personnes extérieures à l’équipe pour identifier les blocages. Pendant la rétrospective il organise un atelier permettant de mettre en évidence les dysfonctionnements. Il est alors difficile de changer de casquette, s’il fait parti du problème il n’est plus dans la neutralité de l’observation, il se retrouve aussi un peu responsable des blocages et des actions issues de la rétrospective.

Le second point est que quand on est développeur il y a des moments ou l’on doit se concentrer sans interruptions. Ces moments sont contradictoires avec son devoir d’observation et d’intervention pour gérer les imprévus. Cela n’empêchera pas l’équipe de s’améliorer, mais certains problèmes mettront plus de temps à être mis en évidence et l’accélération de l’équipe s’en verra retardée.

Difficile aussi pour lui de prendre du temps pour faire de la veille sur l’agilité. Cette connaissance est pourtant primordiale. Dans le cas d’un nouveau Scrum Master c’est la solution la plus simple pour étudier des cas similaires à l’équipe et les solutions associées. Il est ainsi simple de trouver l’atelier adapté pouvoir mettre en évidence un problème à l’équipe.

Dans le cas où le Scrum Master prends des tâches de développement et se retrouve interrompu, pour aller à d’autres réunions il bloque la tâche dans un état donné et il devient la cause de blocage dans l’équipe.

Enfin mon dernier point arrive en fin de Sprint, le moment ou l’équipe est engagée sur un Sprint Goal et fait de son mieux pour essayer de le réussir. Il y aura alors sans doute des moments ou le Scrum Master devra choisir entre faire ses tâches de Scrum Master et faire des tâches de développement pour terminer le Sprint. Seulement dans le soucis de bien faire, il terminera sans doute les tâches de développement pour délaisser les tâches de Scrum Master, ce qui ralentira potentiellement le rythme d’amélioration de l’équipe.

Scrum Master et Product Owner

Le cas ou le Scrum Master exerce aussi le rôle de Product Owner est un cas très compliqué. Le Product Owner est la personne s’occupant de la priorité des fonctionnalités et aura naturellement tendance à essayer d’augmenter le nombre d’histoires réalisées dans le Sprint. Le Scrum Master est garant du process et de l’intégrité de l’équipe, c’est l’équilibre des deux rôles qui fait que l’équipe peut décider de ce qui est à réaliser. Dans les sessions de grooming ou de planning le PO est directement impliqué en tant qu’acteur, il ne peut donc pas être facilitateur. L’association de ces deux rôles est rarement couronnée de succès.

 

Scrum Master de plusieurs équipes

Enfin, certains sont Scrum Masters de plusieurs équipes. Cela signifie qu’ils doivent observer et intervenir dans les deux équipes. Il arrive alors naturellement des problèmes d’organisation, comment faire quand les deux équipes ont des meetings à faciliter en parallèle ? S’il y a deux problèmes en parallèle comment gérer les problèmes ? Souvent le Scrum Master peut résoudre les problèmes en direct avec une question ou une remarque simple, mais cela implique qu’il soit présent à ce moment. Si les deux équipes sont dans des bureaux différents cela n’est plus possible.

Scrum Master à plein temps

Mon opinion est qu’un Scrum Master à plein temps permet d’être plus réactif en cas de conflits ou d’imprévus. Cela lui permet de se former en continu pour appréhender les futurs problèmes de l’équipe. Comme il conserve uniquement son rôle il est plus légitime pour indiquer les problèmes lors des rétrospectives. Il n’est pas partie prenante dans le problème ce qui lui permet d’exercer plus facilement son rôle de facilitateur.

En parallèle je suis en train de recenser toutes les tâches des Scrum Masters, donc si vous vous demandez « Je n’ai pas de quoi remplir ma journée », vous serez intéressés par mon prochain Billet :).

 

3 Comments

  1. Excellente question.
    En dehors du cas "Scrum Master & Product Owner" qui me paraît aller à l'encontre des règles de Scrum, le choix dépend essentiellement de la taille des équipes, du contexte et de la personnalité du scrum master.

  2. Je pense qu'il manque un aspect dans cet article, aspect brièvement abordé dans le suivant mais non moins important selon moi. L'un des objectifs du SM est de mener son équipe vers une forme d'auto-organisation. S'il y parvient, alors l'équipe a moins besoin de se reposer sur son SM et donc cela devrait libérer du temps pour faire autre chose. Quoi ?
    A mon sens le rôle de SM-DEV n'est pas insurmontable dans cette situation. L'observation de l'équipe n'est pas surveillance de cette dernière et n'a donc pas besoin d'être fait à plein temps. Les tâches de DEV prises par un membre de l'équipe qui doit s'absenter, pour une réunion ou autre chose, sont tout autant bloquées que si c'est le SM qui les prend et s'absentent. En outre il faut le voir plus comme un renfort que comme un membre de l'équipe de DEV. Ce renfort peut être appréciable pour l'équipe.
    Bref, une fois l'équipe auto-organisée, je pense que le besoin du SM à plein temps n'est plus une nécessité. Avant oui 😉

  3. En effet, si le cadre de l'amélioration du ScrumMaster est l'équipe. Seulement, il est plus ambitieux que cela. Dans le Scrum Guide on lit : Au service de l'équipe, au service du produit et au service de l'organisation. Il travaille aussi à aider l'ensemble de la société et de ses services. Le temps gagné sur l'équipe une fois auto-organisé est souvent à porté à évangéliser l'agilité au sein de la société.

    L'objectif étant l'organisation Agile.

    Mais je suis d'accord avec toi, ça dépend de la couleur que l'on veut donner au rôle 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *