Mais que fait le Scrum Master ?

En tant que ScrumMaster, on parle de garant du process Scrum. Pour moi le rôle va beaucoup plus loin que cela. L’objectif de ce rôle est d’aider l’équipe à s’auto-organiser et s’améliorer. Pour cela il peut agir sur beaucoup de leviers.

Le ScrumMaster est le reflet de l’équipe, c’est à travers ce rôle que l’équipe voit et comprend comment elle fonctionne. Pour cela il ne doit pas teinter ce reflet de son implication dans l’équipe, c’est le point que j’abordais dans le billet précédent : Le Scrum Master un rôle à temps plein ?.

ScrumMaster, reflet de l’équipe

Pour aider l’équipe à s’améliorer il doit tout d’abord l’observer. Pour cela il faut être disponible et écouter les échanges et les interactions entre les différents membres de l’équipe. Dans ce cadre il met souvent en place avec l’équipe des outils et des métriques permettant d’identifier les problèmes. Par la mise en place de ces outils on met l’équipe en questionnement entre ce qu’elle croît être et ce qu’elle est vraiment. Cette mise en perspective est souvent la clef du changement.

Il peut aussi intervenir tout au long du Sprint pour régler ou montrer des dysfonctionnements, souvent il est plus simple avec une phrase ou un mot au bon moment de délier les problèmes plutôt que d’y revenir à la fin du sprint lors de la rétrospective.

ScrumMaster, une formation continue

Le ScrumMaster doit aussi se former sur les avancés dans le domaine de l’agilité, la littérature agile est très importante, on trouve de nombreuses idées et retours d’expériences. Cette littérature permet souvent de faire des choix ou des analyses plus pertinents, et d’identifier le problème plus rapidement. Cette autoformation permet souvent aux équipes de progresser plus rapidement en évitant certaines voies sans issues.

ScrumMaster, coaching de l’équipe et de l’organisation

Le ScrumMaster à aussi un rôle de coach, en reflétant à chaque individu son image il peut facilement aider chacun à s’améliorer dans sa communication avec les autres. C’est un excellent moyen de gérer les conflits en aidant les uns et les autres à comprendre les problèmes et le point de vue de ses collègues. Il est aussi de son rôle de coacher le Product Owner et l’aider à s’améliorer, il peut participer à l’écriture et le découpage des histoires, à la création du backlog, à l’organisation de story-mappings. Enfin, dans le Scrum Guide on observe aussi une partie de coaching de l’organisation (au sens société). C’est aussi l’occasion pour lui de promouvoir l’agilité au sein de services n’étant pas agile, de mettre en avant les avantages pour aider la société à faire une transformation Agile.

ScrumMaster, créateur d’espace d’amélioration

Le ScrumMaster est aussi le rôle qui va permettre à l’équipe de se créer de l’espace d’amélioration. Dans certaines organisations on lit souvent « ou trouver le temps de travailler sur des tâches annexes pour s’améliorer ? ». C’est aussi du rôle du Scrum Master de discuter avec la hierarchie pour débloquer du temps pour que l’équipe progresse.

ScrumMaster, buffer des interruptions

Enfin, on lève souvent le fait qu’il doive « gérer les imprévus ». Qui semble souvent sujet à discussion, je pense que cette phrase est à prendre avec des pincettes en fonction des cas. « Gérer les imprévus » ne veut pas forcément dire gérer tous les problèmes venant interrompre l’équipe, mais aider l’équipe à s’organiser pour pouvoir les gérer de façon autonome. Pour faire la part des choses, j’utilise personnellement une technique simple de questionnement. A chaque action je me demande :

« Est-ce que ma tâche aide l’équipe à court terme ou à long terme ? »

Souvent la résolution sur le fil implique des problèmes plus tard, si le problème est lié au produit comment transmettre la connaissance à l’équipe ? Si cet événement est récurrent ne faut’il pas l’intégrer au travail de l’équipe ? Si jamais l’équipe fait la tâche qu’aura-t-elle appris de plus ? Si j’interviens tout le temps, est-ce que je ne participe pas au désengagement de l’équipe envers les problèmes ?

En bref, il faut savoir échouer pour progresser, si le ScrumMaster pallie les problèmes internes de l’équipe il les masque et ne permet pas à l’équipe de voir facilement ce que cela implique.

Et vous ? Comment vivez vous le rôle du ScrumMaster ? ou quelles sont les tâches que vôtre ScrumMaster réalise ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *