Reflexion sur les estimations

J’aimerais partager une petite réflexion personnelle sur le besoin et l’apport des estimations dans un Sprint Scrum.

Nos Estimations

Le premier objectif que je vois dans l’estimation est la communication entre le Product Owner et les membres de l’équipe. Dans les réunions d’estimations (grooming) le Product Owner à l’occasion de transmettre à l’équipe le besoin client. Il peut décrire le contexte de travail et aider l’équipe à se projeter dans la persona de l’histoire. Ces réunions peuvent aussi générer des clarifications de critères d’acceptation afin que tout le monde soit sur la même base avant le début du Sprint. Enfin ces discussions permettent souvent au Product owner d’apercevoir des angles nouveaux et de modifier ses histoires en conséquence. Lors de ces réunions il y a aussi de la transmission de connaissance entre les membres de l’équipe. Pour expliquer leurs chiffrages ils peuvent argumenter ce qui mène à la mise en évidence de risques ou de problèmes potentiels. Il arrive souvent que l’estimation d’une histoire amène l’équipe et le Product owner à repenser le découpage des histoires pour avoir des incréments plus petits. De cette réunion est issue une estimation en points sur chacune des histoires dans le Backlog. Si une histoire demande trop d’effort, le Product Owner peut réviser sa priorité (ROI)

Cette estimation permet à l’équipe de se projeter sur un Sprint. Après quelques sprints, elle connaît en moyenne le nombre de points qu’elle réalise au cours du Sprint, ce qui lui permet de définir un ensemble d’histoires au planning lui permettant d’avoir un rythme continu et soutenable. Cette prévision permet aussi à l’équipe de s’allouer explicitement du temps pour améliorer leur processus ou leurs outils.

Dans certains cas les estimations peuvent servir à l’extérieur de l’équipe pour prévoir quelles seront les histoires disponibles pour une date donnée comme par exemple un événement marketing.

Enfin, c’est tout d’abord une métrique pour l’équipe. Sa vélocité (définie par le nombre de Story Points réalisés pendant un Sprint) est un critère d’amélioration potentiel. C’est une des métrique utilisée en rétrospective pour mettre en évidence un ralentissement ou une accélération.

En bref, le principal avantage de l’estimation est la communication entre les membres de l’équipe et la transmission du sens client par le Product Owner.

 

Le #NoEstimates

Il existe un nouveau mouvement nommé #NoEstimates qui milite un peu à l’encontre des estimations classiques. Le #NoEstimates est basé sur le fait que les estimations sont fausses par définition, et amènent à des mécaniques de pression opposées au principes de l’agilité. Pour éviter cette effort d’estimations compliqué qui apporte le plus souvent peu de valeur ils proposent des méthodes pour prévoir et décider sans être obligé de tout estimer. Contrairement à ce qu’on pense, le mouvement ne supprime pas toutes les estimations mais milite à estimer uniquement ce qui est nécessaire. Ces méthodes orientent les choix sur les valeurs et l’impact plutôt que les prévisions.

Si vous êtes intéresses par le noEstimates, je vous conseille le fil Twitter : #NoEstimates

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *